Les effets de la voix maternelle et paternelle sur les paramètres physiologiques et sur les comportements du nourrisson prématuré en service de néonatologie

Publié le 5 octobre 2015 Mis à jour le 11 avril 2016

Nous savons qu’un nouveau-né prématuré (à partir de 24 semaines de gestation) arrive au monde avec des capacités auditives matures et est capable de discriminer les sons de son environnement. Cependant aucune étude à ce jour n’a étudié l’effet de la voix du père chez les nouveau-nés prématurés et peu d’études ont utilisé la voix directe.

Sahar Saliba, Rana Esseily, Maya Gratier

L’objectif spécifique de ce projet de recherche est de comparer l’effet de la voix de la mère et du père lors d’une interaction directe comparée à la diffusion de la voix maternelle et paternelle enregistrée.

Cette étude est menée dans un service de néonatologie au Liban. Nous analysons la saturation en oxygène, la fréquence cardiaque ainsi que la fonction respiratoire (évènements critiques) chez le bébé prématuré lorsqu’il est exposé aux différentes formes de stimulation (voix directe de la mère/ voix directe du père/ voix enregistrée de la mère/ voix enregistrée du père). L’état du bébé est de même étudié.

Mis à jour le 11 avril 2016